Vous le savez, J’ADORE tester de nouvelles choses, peu importe leur popularité. Que tout le monde utilise, ou que personne ne connaisse, ce qui m’intéresse, c’est le concept. Et aujourd’hui, je vais justement vous parler d’un concept que je trouve absolument génial : BEME.

BEME : UN RESEAU SOCIAL « VRAI »

Lorsque je vais vous dire d’où je connais Beme, vous n’allez pas être très étonnés. Le réseau social Beme a été créé par … Casey Neistat. Pour ceux qui me connaissent, je vous voie déjà rire derrière votre écran en vous disant « ça m’aurait étonné ». Pour ceux qui viendraient ici pour la première fois, cela ne vous dira peut-être rien, mais Casey est un peu mon modèle pour … beaucoup de choses.

L’application Beme, elle, ne dira sûrement rien à la plupart d’entre vous. La raison ? Ce réseau social est quasi inconnu en France. Il faut dire qu’arriver sur le marché en lançant une app de ce type en 2015 (date de lancement) lorsque les géants type Snapchat, Instagram et compagnie sont ancrés dans notre quotidien, est assez osé. Et pourtant, Beme répond à un vrai « problème » soulever très souvent par les utilisateurs : la « mise en scène de la vie ».

Voilà ce à quoi veut s’attaquer ce « nouveau » réseau social. Ne partager, et ne visionner que des bouts de « vraie vie ». Sans retouches et sans faire 15 selfie avant de poster LE bon qui fera un max de likes. Et surtout, Beme veut que vous postiez, certes, mais en cessant de regarder ce qu’il se passe à travers le téléphone, et avec vos yeux !

fil de videos beme reseau social

ENREGISTRER C’EST POSTE

Mais comment faire pour poster quelque chose, sans regarder ce qu’il se passe dans notre téléphone ? C’est là, pour moi, que ce trouve tout le génie de l’application.

Sans paraître vieux jeu, je n’en peux plus de concerts, ou évènement, ou tout ce qu’on voit, sont des gens qui le « vivent » à travers leurs téléphones. Il faut tellement poster TOOUUUTTT le concert à ses contacts (svp arrêtez avec ça, sérieux) qu’on finit par ne plus le regarder qu’à travers son écran. Sur Beme, ça va être compliqué !

Le principe de Beme est simple : impossible de voir ce que l’on enregistre. Lorsque l’on veut poster quelque chose, l’écran devient complètement noir ! De cette façon, impossible de vous remettre la mèche de cheveux qui part en sucette, de faire le sourire parfait ou de vivre un évènement en regardant son téléphone. Beme veut que vous vous montriez VOUS, au naturel, le VRAI vous.

beme ecran noir pour enregistrer un post

Et il y a une deuxième astuce pour atteindre le but que l’application s’est fixée (montrer le « vraie » vie). Lorsque vous relâchez le bouton qui permet d’enregistrer, la vidéo est immédiatement postée ! Impossible de la retoucher, ou de la refaire car vous n’êtes pas bien dessus ou avez dis un petit mot de travers ! Pour voir le résultat, il faudra attendre la publication ! Rassurez-vous, il faut tout de même enregistrer au moins 2 secondes de vidéo pour que la vidéo soit envoyée. Pas de post par erreur de ou de mini clip involontaires.

UNE INTERACTION EN « LIVE »

Bon, tout ça c’est très bien effectivement, mais qu’en est-il de la base d’un réseau « social » : l’interaction ? Encore une fois, pour moi, Beme marque des points. Vous avez posté vos premières vidéos, vous vous êtes abonné à quelques comptes, et maintenant quoi ? Et bien maintenant, lorsque des personnes regardent vos vidéos, ou que vous regarder des vidéos, vous pouvez envoyer des réactions en « live ». Lorsque vous regarder un clip, un petit cadre s’ouvre pour pouvoir capturer des photos ou vidéos de vos réactions PENDANT que vous regarder la vidéo. Et de la même façon que pour poster, la réaction est immédiatement envoyée. Cela permet de mettre un visage sur ses followers et une interaction plus « poussée » que dans les autres réseaux sociaux.

beme envoyer des photos pour reagir aux posts

MAIS IL Y A ENCORE QUELQUES LACUNES

Je l’avoue, je vous ai dressé jusque là un profil très flatteur de l’application. C’est parce que je vous évoquai le concept. Mais je vais abordé maintenant les défauts que je trouve à Beme.

Le premier, et le plus important, est sa fonction de recherche. Si on peut appeler ça comme ça. On dispose sur l’écran d’accueil, en haut à droite, de la partie « Discover ». Cette fonction affiche des vidéos postées par les utilisateurs sur plusieurs « Channels », et pourrait être comparé à la même fonction dans Instagram. Le gros inconvénient, c’est qu’on ne choisit pas les channels affichées, qu’elles changent tous les jours, et surtout, qu’il est impossible de sélectionner une channel en particulier pour voir ce qui est posté dessus. Concrètement, la seule recherche que l’on peut effectuer de nous-même est la recherche d’un pseudo précis.

fonction recherche beme discover channels

Le deuxième point négatif de Beme est son format : la vidéo. Il n’est possible de poster QUE des vidéos sur le réseau social. Si les utilisateurs intensifs de stories Snapchat à 300 secondes facecam pourraient y trouver leur compte, difficile d’attirer les utilisateurs d’Instagram !

Enfin, le dernier point est la « notoriété » de l’app en France. Comme je l’ai dis, le marché des réseaux sociaux est déjà bien occupé, et réussir à convaincre des gens d’utiliser Beme est assez difficile. Conséquence : comme Twitter à son lancement, la communauté française est assez … pauvre. Pas un véritable problème pour les gens n’ayant aucun problème avec l’anglais, plus difficile d’accrocher pour les autres.

ALORS CONVAINCU ?

Vous vous doutez bien que l’application tient pour moi, une bonne place, même si j’ai forcément moins le réflexe que pour Instagram par exemple. Cependant, je trouve le concept et la vision de l’application très intéressant. Je vous laisse avec la vidéo de présentation de l’application (en anglais attention) ! J’espère en tout cas avoir éveiller votre curiosité et n’hésitez pas à me dire si vous penser essayer 😉

A bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.