Le 27 février, Pokémon Rouge, Bleu et Jaune (les seuls vrais quoi) font leur retour sur Nintendo 2 et 3DS. Et ça, (j’achè.. non je déconne) c’est une sacré, sacré bonne nouvelle. Je vous parlais de mon amour pour la Nintendo 64 il y a peu, et de l’impact qu’elle avait eu sur ma vie de gamer et de mon enfance. Mais Pokémon, je pourrais en dire autant, tant j’y ai passé des heures (et des heures, et des heures…).

MA PREMIERE QUETE

Pokémon, en plus d’être un jeu et un phénomène qui aura, et continue, de marquer une génération, c’est avant une vraie quête. La « durée » de vie était absolument monstrueuse et allait mettre à mal notre patience. Attraper les 150, s’y reprendre à 20 fois pour battre la ligue Pokémon, ça prend du temps. Je ne vous parle même pas de tous ces dresseurs inévitables et tous ces détours à cause d’arbres incoupables qu’on a du faire, le temps passé dans les grottes à cause de ces maudites échelles et tous ces Nosferapti sauvages, dont on se foutait royalement, ils vous ont certainement traumatisés autant que moi ! Mais qu’est ce que c’était bon de tous les défaire, un par un, et se sentir puissant avec nos 6 petits Pokémon.

Mais, plus qu’un petit jeu pour enfant où on doit attraper des petites bêtes, mine de rien, Pokémon est aussi un jeu de stratégie. Réussir à constituer une équipe de 6 assez équilibrée et forte pour s’attaquer à n’importe quel type de Pokémon et les contrer c’était pas gagner. Surtout quand on marche aussi à l’affectif et qu’on a pas envie de voir notre préféré stocké sur l’ordi même s’il est un peu trop faible. Oui autant il y en a pour lesquels je n’ai jamais une mini pointe d’intérêt (Mr Mime, Metamorph etc …) autant en laisser certains sur le carreau était mission impossible.

pokémon retour en enfance

Bref, c’était quand même super complet, ça prenait des heures, et ça demandait de la persévérance (un peu tout ce qui manque aux jeux d’aujourd’hui finalement). Et même quand on arrêtait de jouer, la musique continuait de nous hanter (un peu comme celle de It’s a small world à Disney, mais si vous savez, Na Nana Na Na Nana Na Na Na … De rien).

POKÉMON 1ERE GENERATION, LA MEILLEURE

Alors oui, Pokémon ressort, mais si j’aime tellement, pourquoi je ne vous en ai pas parlé avant ? Des jeux, y’en a eu des tas d’autres depuis. C’est vrai, mais pour moi les seuls et uniques Pokémon sont les 151 premiers. Rouge, Bleu, et Jaune, c’est la vie. Les autres, c’est du surf sur la tendance et ils ressemblent plus à rien (or et argent à la limite mais après faut pas déconner). D’ailleurs, si je regarde Pokémon à la télé le matin (oui oui), c’est bien parce que c’est la « saison » originale, sinon je n’y aurais pas jeter un coup d’œil.

Alors certes, les « graphismes » et les animations sont devenus absolument au top, j’aurais adoré avoir ça sur ma GameBoy avec Pokémon bleu, mais maintenant, comme je deviens un vieux, je préfère le côté rétro des 3 premières versions (en mode « c’était mieux avant ») tout simplement car ça joue la nostalgie et puis franchement, on est rendu à combien de Pokémon maintenant ? « Attrapez-les tous », ça commence à en faire beaucoup quand même …

pokémons originaux de retour

J’ai déjà d’ailleurs une vague idée de ce à quoi je voudrais que mon équipe ressemble quand je retournerais dessus (j’essaie de repousser l’échéance histoire de garder un peu de vie sociale). Tout ce que je peux vous dire, c’est que cette fois, j’essaierais de ne pas me présenter à la ligue en mode touriste. Je ne suis donc pas du tout un adepte des remasters etc … Mais pour le coup, j’avoue être bien content.

Allez, encore quelques jours à patienter, et on pourra tous s’y remettre. Mais avant une question : Rouge, Bleu ou Jaune ? Parce que je vous avoue que je sais pas du tout pour lequel opter (okay les différences sont pas énormes mais vous avez mis 2 secondes à choisir entre Salamèche, Carapuce et Bulbizarre vous ? Bon alors).

Si vous aussi vous voulez replonger dans les jeux à l’ancienne, ça vous coûtera juste 10€ sur le Nintendo e-shop, juste ICI.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.