Janvier, il pleut, il fait froid, il y a du vent … Il neige même peut-être pour vous ? C’est clairement déprimant, du coup, pour ce premier article voyage, j’avais envie de vous mettre un peu de soleil dans la tête. Alors je vous fais découvrir St Barth, un peu autrement qu’au travers des reportages bling-bling de la télé, avec le regard d’un touriste pas fortuné qui a la chance d’avoir de la famille là-bas et d’avoir découvert la « vraie » vie de là-bas. Bienvenue à bord du vol GeekEtc airline numéro 1, décollage :

UNE ILE SI PETITE, SI INNACCESSIBLE

Petite, c’est le moins que l’on puisse dire, avec 25km carrés, 2 routes principales et un rond-point, on ne risque pas de se perdre (quoi que … hum). Et si ce petit rocher, situé à 45 minutes en bateau de St Martin et 1h en avion de la Guadeloupe avait tout pour passer inaperçu, l’intimité qu’il offrait et son côté atypique en a fait « l’île des stars » qu’on connaît tous aujourd’hui. Et ce qui l’a donc rendu inaccessible à la plupart d’entre nous, à coup de milliers d’euros la semaine pour des locations. Mais si les stars et les riches plus anonymes y mettent effectivement les pieds, quelques petites semaines par an seulement, et y ont pour beaucoup un pied-à-terre, j’ai eu la chance de découvrir que St Barth, c’était aussi bien autre chose. Quelque chose de beaucoup plus simple.

saintbarth3

case typique st barth

RICHE, MAIS PAS BLING BLING

Si en 10 ans et quelque 5 ou 6 séjours, certaines petites choses ont changées (on voit beaucoup plus de voitures de « riches » se balader sur les routes), j’ai toujours trouvé que malgré tout l’argent qui pouvait « circuler » sur l’île, il ne se voit pas. Pas dans les codes habituels du moins. Tout le monde est en Short/Tshirt, le sourire aux lèvres … Les maisons, bon ok les maxi villas à coup de millions d’euros, sont, pour la plupart, bien cachées, les seuls signes distinctifs clairs sont les yatchs, amarrés dans le port, ou à proximité, car trop gros pour y rentrer (notamment à Noël/Nouvel an). Tant qu’on reste, bien sûr, dans les « parties communes » de l’île. Pour ressentir l’argent, il faut faire comme si on en avait. J’ai tenté l’expérience une fois, avec ma sœur, qui m’a proposé d’aller prendre un petit dej à volonté, dans un hôtel 5* avec accès à la piscine … C’était bien sur pour le fun, mais là, effectivement, on sent toute la différence, mais encore une fois, il faut aller la chercher.

Saint Barth island

Et une des raisons pour lesquelles je perçois l’île et son image différemment, c’est parce que j’ai la chance d’avoir de la famille là-bas, qui fait partie de la population qui vit sur l’île, à l’année et dont son mari est originaire. Et là, on découvre un tout autre St Barth.

LE VRAI ST BARTH

stbarth2 copie

Les reportages sur St Barth à la télé sont assez nombreux, et largement répétitifs. Que ceux qui ont vu autre chose, dans ces derniers, que Johnny en vacances ou des personnes ayant monté des entreprises de « services aux riches » ou des boîtes qui accueillent les stars, lèvent le doigt… … Comme je m’en doutais, je ne vois personne. Je ne me réjouis même plus de voir une bande-annonce, ou un reportage sur l’île sur le programme télé, car on y voit toujours la même chose. Jamais rien sur les origines de l’île, les colons qui ont fait son histoire (des Vendéens pour info), ou sur la population locale.

ile de St Barth Eden Rock Hotel

plage st jean éden rock st barth

Et pourtant, à chaque voyage là-bas, ce qui me frappe, c’est la déconnexion totale avec la « métropole ». Evidemment, le cadre joue, oui, mais c’est bien plus que ça. A chaque fois que je franchis la porte de l’avion là-bas, je suis complètement différent. Sûrement parce que c’est les vacances, mais je suis de suite complètement détendu et serein. Tout est plus tranquille, les gens sourient, et sont hyper, hyper accueillants. Le plus gros exemple de la différence entre ici et là-bas ? Mon mode de transport principal est le stop. Oui oui, le stop. Les « locaux » sont habitués à ça, car l’utilisait eux-mêmes. J’ai passé un mois à aller au travail et revenir en stop sans jamais être en retard ! Et c’est quelque chose de génial à chaque fois. Qui ouvre des discussions sur ce qu’on fait là, depuis combien de temps la personne qui nous à pris en stop habite l’île, et c’est toujours l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le lieu. Tous les gens que j’ai rencontrés ou croisés te font sentir bienvenu, sont très ouvert, et transmette un vrai amour pour leur île. Pourtant grand geek que je suis, on adopte de suite les activités les plus « courantes » sur place (ok c’est pas très dur je vous l’accorde). On troque la console contre une sortie à la plage, une série contre une sortie en bateau, un film contre un coup de kayak … bref, on revit.

Du côté plus « matériel », la petite taille de l’île fait que tout est différent de chez nous et en fait un lieu à part. Là-bas, pas de grands magasins, pas de deux voies. Et même pour ainsi dire pas de « villes », si ce n’est Gustavia (la capitale). L’île est organisée en quartiers, qui ont même parfois leurs propres accents (si si même sur aussi peu de surface ^^). Que des petites superettes, des petites boutiques indépendantes (à part les magasins de luxe évidemment) et c’est ce qui fait le charme de l’île. Même ses routes sont à part : pas de goudron, que du béton, et il faut s’accrocher, car les routes ont suivi le paysage et non l’inverse. Les panneaux signalant des descentes dangereuses avoisinent plus facilement les 10% que les maximums 4% que j’ai pu voir en métropole. Bref, impossible de ne pas être dépaysé, car en plus de tout ça, à peu près partout où on passe, une vue magique sur la mer est garantie. Il faut dire qu’avec 22 plages (oui 22, sur 25Km carrés !), on est à peu près sur, en permanence, de ne pas être loin de la mer (Vous avez toutes les plages avec des photos ICI) avec ma préférée notamment : celle de St Jean (Cf photos paragraphe précédent).

magasin st barth

baie flamand st barth

Et c’est quand on goûte à tout ça, et qu’on découvre ces gens-là, qu’on se rend compte que St Barth est loin d’être aussi superficiel que ce qu’on montre à la télé, et qu’il y a plus de richesse dans sa population locale que dans le portefeuille des touristes. Je vous laisse avec une petite vidéo tournée l’été dernier là-bas 🙂 (Faîtes pas attention aux figurants 😛 )

A bientôt !

4 Réponses

  1. Jennifer

    Juste énorme la vidéo et ma surprise de vous reconnaitre tous les trois alors que j’étais tombée par hasard sur cet article !!!!!!!!!!!

    Répondre
    • FranckC

      Merci 🙂 Oh c’est vrai ? Tu es tombée dessus comment ? J’en ai fait 2 autres vidéos, en plus de celle-ci pendant les vacances 🙂

      Répondre
    • FranckC

      C’est sur, mais quand il n’y a « que » ça à payer, c’est déjà plus simple ^^ Suivant la période où tu pars et les promos etc, tu peux parfois réussir à t’en tirer pour pas trop cher 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.