Ahhh Luc Besson. L’extra terrestre du cinéma français revient cet été au cinéma avec « Valerian, la cité des mille planètes ». De la SF ultra colorée tirée de la BD « Valerian et Laureline ». La bande annonce m’avait laissé une impression de mix entre Avatar et Les Gardiens de la Galaxie. Verdict après 2h dans le fauteuil des nouvelles salles ICE de CGR !

VALERIAN : UN UNIVERS TRES, TRES RICHE

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’univers du film est … coloré ! On se croirait presque dans un Marvel ! Et c’est beau. La plupart des décors sont travaillés, très jolis, et surtout, on aperçoit un nombre de créatures diverses impressionnants. Si ce n’était que le début d’une franchise, comme le souhaite Luc Besson, j’ai hâte d’explorer d’avantage la station Alpha et les planètes qui composent la saga de Valerian.

avis valerian et la cite des mille planete besson geeketc

 

On peut dire qu’avant visionnage de Valerian, j’étais « vierge » de toute connaissance à son sujet. Disons que cela me donne sûrement un œil plus « objectif » sur l’adaptation au cinéma. Visuellement, tout était, comme je l’ai dis, très joli. Avec des ambiances très variées. De la planète paradisiaque des Pearls au beaucoup plus robotisé des Omélite jusqu’au marché transdimentionnel invisible sans lunettes qui fait pensé à un jeu de VR. Bref, c’est beau et, très franchement, je ne me suis que très peu ennuyé pendant le film.

aliens du film valerian très varies et vaste la cite des mille planete

Le cast est plutôt sympa même si le duo Valerian-Laureline a du mal à créer une réelle fusion. Certains passages sont plutôt drôles, mais la plupart des dialogues sont assez plats et convenus … Certainement pas aidé par la VF, mais ça … question de goûts dirons-nous. Quand au passage de Rihanna, j’y reviendrais juste après.

Bref, pour le côté positif, même si dans l’enchaînement chronologique, on peut parfois perdre le fil, Valerian c’est beau, c’est rythmé, et surtout, c’est imaginatif et donne envie d’en découvrir plus. Après, tout n’est pas non plus tout rose (rapport au monde coloré tout ça tout ça … hum).

UN MONDE DONC RICHE, MAIS UN PEU CREUX

Si les premières minutes sont captivantes avec le déroulement de l’Histoire de comment Alpha est devenu Alpha et ce fameux, génialissime, marché transdimentionnel, le film perd en saveur par la suite. Comme je l’ai dis, on aperçoit un nombre incroyable de créatures aliens … Mais au final, aucune n’est réellement creusée et développée, si ce n’est les Pearl (car éléments centraux du film). Et c’est là que réside toute ma frustration dans ce film. « La cité des mille planètes », je voulais en savoir plus moi, je voulais l’explorer.

geeketc avis valerian et la cite des mille planetes cinema luc besson

Et bien non raté. A la place, bonjour l’histoire d’amour qui finalement, après réflexion, ne passe pas tant au second plan. C’est vrai, après tout, quasiment toutes les actions de Valerian et Laureline sont dictées par cette drague incessante. Un coup je te sauve, un coup tu me sauves. Et le discours de fin … Bref. Vous verrez vous-même. Ah oui, et je vous avais dis que je vous parlerais de la Riri, la voici. Car sans vous en dire trop, elle est lié à tout ce côté un peu mielleux. Et si son apparition est plutôt réussie et chouette, son spectacle de danse est bien long comparé à toutes les autres scènes du film, sans finalement apporté quelque chose d’autre que visuel.

Dernière petite chose avant de conclure … C’est devenu très courant au cinéma désormais, mais l’intrigue se lit assez vite de par les scènes, mais aussi par des personnages secondaires parfois caricaturaux.

avis film valerian passage rihanna

Pour conclure, Valerian est un bon divertissement qui peut clairement faire la fierté du cinéma français sur la scène SF même si ce n’est pas avec ce premier opus que notre cher Luc Bessons surpassera son Vème Element !

 

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.