Les objets connectés et le sport sont clairement à la mode. Et le mix des deux a poussé pas mal de marques à créer des “bracelets connectés”. Vous le verrez rapidement dans cette catégorie, j’ai un énorme attachement (pour pas dire une fidélité) à Nike. Ne me demandez pas pourquoi, ça a été le coup de foudre. Je vous parlerais de ma relation (importante) au sport dans un autre article, aujourd’hui je veux juste vous présenter un élément qui a joué (et continue de jouer) un rôle clé dans ma remise en forme:

LE NIKE+ FUELBAND

Purement orienté activité, il ne m’apporte aucune infos “extra sportive” : pas de notifications de mon téléphone, pas de GPS, pas d’applications… et tant mieux, ce n’est pas ce que je lui demande. Le principe est simple: on fixe une quantité de fuel (unité créée par Nike avec un algorithme) à atteindre quotidiennement et chaque mouvement nous aidera à atteindre cet objectif. Et c’est là que réside toute sa force : fixer un objectif ! Qu’on marche, court, joue au basket, fasse le ménage, etc … toute excuse est bonne pour accumuler du fuel et sans s’en rendre compte, on se prend au jeu à vouloir voir en fin de journée le petit message “GOAL” et voir le nombre de calories brulées, qui apporte sa petite fierté. On trouve un moyen de se BOUGER.

Je suis mauvais perdant et même si, comme tout le monde, j’ai des journée en mode épave sur mon canap’ (en général le dimanche on est d’accord) je me suis retrouvé parfois à faire les 100 pas dans mon appart en marchant pour accumuler les petites dizaines de fuel manquantes. Ajoutez à ça l’application Nike+Fuel qui vous propose des petits défis pour débloquer des trophées, la possibilité d’enregistrer des “sessions” suivant l’activité pour une idée plus précise de ce qu’elle nous apporte, de créer des petits challenges entre amis et de suivre toute ses progressions jour après jour et on obtient bien plus qu’un gadget. La page sur le site Internet est elle aussi une mine d’infos pour suivre ses exploits et nous permet par exemple de comparer nos scores à la moyenne des autres membres de notre âge/sexe, les moments de la journée où on est le plus actif, son historique de stats etc … Bref, c’est complet.

écosystème nike+

Je le porte quasiment H24 (sauf pour dormir) puisqu’il est waterproof (la notice dit résistant à l’eau mais il a subi l’épreuve de 2 semaines à la mer sans problème…) et comme je vous le disais c’est bien plus qu’un gadget, le Fuelband est pour moi un vrai “compagnon” d’activité qui me permet vraiment de rester en mouvement.

LE POINT FAIBLE

Le Fuelband se porte uniquement au poignet et donc, certaines activités, comme le vélo ne sont tout simplement pas comptabilisées ou les séances à la salle de gym (pour les musclors) ne donneront pas non plus d’infos exactes sur l’effort fourni.

Si vous avez un bracelet connecté autre que celui-ci n’hésitez pas à dire lequel et faire un petit retour dessus, je suis toujours preneur d’infos.

LES AUTRES EXEMPLES

Comme je vous le disais, le Fuelband n’est plus commercialisé mais bien d’autres marques ont lancé leur bracelet connecté, en voici quelques uns (dans le même gamme) si l’idée vous tente :

-Le FitBit Charge (129€95)

-Le Withings Pulse (99€95)

-Le Jawbone Up2 (119€99)

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.