Depuis l’arrivée du « spin off » de Forza Motorsport, Forza Horizon a toujours fait parler de lui plutôt en bien. Chaque opus amenant son lot de nouveauté et Forza Horizon 5 était très attendu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il tient ses promesses et surtout, nous propose ENFIN quelque chose qui donne le sentiment d’être entré dans la « Nouvelle Génération » de consoles. Et qui plus est, s’il fallait le préciser, Forza Horizon 5 est dispo depuis Day One dans le GamePass, ce qui est toujours quelque chose que j’ai du mal à assimiler.

Forza Horizon 5 est un pur régal, notamment pour les yeux

On le savait, cet opus Forza Horizon 5 se déroule au Mexique. Les séquences de gameplay dévoilées au fur et à mesure promettait des environnements ultra colorés, riches et hyper variés. Mais entre les promesses et trailers et la réalité, on a l’habitude de s’attendre à une belle différence. Mais dès les premiers tours de roues une fois le jeu lancé, on en prend plein les yeux. Le tutoriel nous fait passer en revue les différents environnements de la map, quelques véhicules et d’avoir les premières sensations de conduite du jeu. Et autant vous dire que tout, vraiment tout, fait mouche dès les premières minutes.

forza horizon 5 test xbox series x

Les graphismes, que ce soit niveau véhicules ou décors, sont incroyablement beaux. La diversité des paysages et région est dingue, et on retrouve instantanément la conduite, totalement paramètrable, qu’on attend d’un Forza Horizon. Les voitures sont ultra détaillées, les dégâts grandement améliorés et incroyablement plus réalistes et bien « ciblés ». On passe de la plage, au désert, à sillonner des canyons avant de laver sa voiture dans la jungle en côtoyant les cascades pour finir en haut d’un volcan après avoir traversé une tempête de sable … Bref, impossible de se lasser du paysage. Evidemment, tous ces changements de décors ont accompagnés de changement de surfaces qui changeront l’adhérence et la façon dont on conduit. Car oui, comme dans les opus précédents, la conduite s’en ressent, mais on peut toujours décider d’aller faire du rallye sur terre avec une Ferrari si ça nous chante. Et c’est pour ça qu’on aime Horizon.

On notera aussi la profondeur d’affichage absolument incroyable du jeu ! Même s’il faudra faire quelques concessions en terme de qualité si l’on choisi le mode PERFORMANCE 60FPS au mode QUALITÉ 30 FPS. On aura beaucoup plus de petits bugs de texture et d’affichage en performance, mais ça restera globalement toujours très, très beau !

dégâts forza horizons 5 xbox

Horizon Mexique : un prétexte au joyeux bordel

Et pour profiter de tous ces environnements et voitures magnifiques, vous vous adonneriez bien à quelques courses ? Le contenu de Forza Horizon 5 est sensiblement le même que les Forza Horizon précédents avec quelques nouveautés sous formes de mini jeux. Mais on retrouvera les courses sur terre, route, hybride ou encore le mode drift. Le tout accompagné par un mode « histoire » qui sert plus juste de guide pour découvrir l’entièreté de la map et de ces trésors cachés qu’autre chose, et avec un personnage principal (nous) qui parle pour la première fois. Le tout sur fond d’une bande son très agréable et solide composée des radios habituels et des sons latinos pas clichés et bien adaptés pour nous ancrés dans le Mexique qui nous est proposé.

test Series X forza horizon 5 fr

Et si le nombre d’épreuves proposés est largement conséquent, c’est aussi là le petit point faible du jeu. C’est un peu (trop) fouilli. On enchaîne les courses sans trop savoir pourquoi, sans ordre précis d’un championnat ou d’une série de courses pour obtenir telle ou telle récompense. Si la sensation de liberté voulue est appréciable, on perd vite le fil de ce qu’on a à faire par la suite. On commence un bloc de l’histoire avant que l’on nous propose d’en débloquer un nouveau rapidement qui vient remplacer celui que l’on avait pas encore fini, mais on pourra toujours y revenir plus tard … Un peu dommage mais là n’est pas le but de Forza Horizon 5.

critique forza horizon 5 français Series x

Le catalogue de voitures est toujours impressionnant (plus de 500), même si j’ai une impression de « moins » que certaines années. Le nombre de Ferrari, Porsche ou autres grandes marques par ex me donne vraiment un goût de restreint. L’animation des mains et de conduite en vue intérieure est elle (très) loin du reste du niveau global du jeu. Par contre le rendu sonore des moteurs est vraiment agréable et surtout la différence du son suivant la caméra utilisée est plutôt bonne.

Conclusion : Forza Horizon 5 est celui qu’on attendait et même plus

Forza Horizon 5 apporte donc enfin cette vitrine du potentiel des Xbox Series X et S qu’on attendait depuis leur sortie. Le jeu est une claque visuelle, ultra fournie, ultra fun et tout ce qu’on attend d’un Forza Horizon. On ne demande qu’à retraverser encore et encore cette multitude de décors mexicains à 300km/h dans des voitures plus belles que jamais sur console et PC ! Je n’ai pas l’habitude de noter les jeux, mais si je devais le faire, Forza Horizon 5 serait un très solide 9/10 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.