Netflix n’est plus seul sur le marché du streaming « légal » depuis quelques années maintenant. Mais il est toujours la référence, l’exemple, celui que tout le monde a. Et, j’ai envie de dire que c’est normal. Si on compare à ses deux concurrents, Disney+ et Amazon Prime, la qualité et le choix des programmes originaux proposés est nettement supérieur. Sur ce point là, Disney+ depuis presque un an repose sur le Mandalorian et un catalogue de « classiques ». Amazon Prime Video, lui, propose un abonnement très peu cher, très fourni mais pauvre en contenus originaux forts et souffre de la mauvaise image que les français tiennent absolument à donner à Amazon. Mais je viens de donner sa chance à The Boys, et j’ai l’impression que, enfin, je viens de voir LA série Amazon Original qui vaut le coup.

The Boys, les super héros … Pas si super

Vous vous êtes dit « encore une série de super héros ? », oui, mais non. La très grosse force de The Boys réside justement dans le contre pied total des séries habituelles de super héros. N’ayons pas peur des mots, dans The Boys, les super héros sont tous … Des gros(ses) con(ne)s. Enfin presque tous, pas forcément par choix, mais un peu. C’est assez dur de décrire sans spoiler, mais disons qu’ils ne sont clairement pas là pour sauver le monde, mais bien pour rapporter de l’argent à Vought, la compagnie qui les gère. Oui oui, je vous l’ai dit, on est loin des clichés de série de super héros habituels. Ils ne sont ici que des mascottes, effigies, gérés par une entreprise qui les a transformés en produit à vendre des produits dérivés et servir des intérêts privés. Evidemment, comme tous les super héros, tout le monde les aime … enfin presque.

Dans The Boys, les héros ne sont pas rares, mais une équipe, appelée « The Seven » tient le devant de la scène. Mais gérer des super héros implique évidemment des couacs et donc … des gens mécontents. Et on rentre dans le vif du sujet dès les premières minutes avec la petite amie de « Hugie » qui va se faire littéralement … explosé par un des super héros … et le ton est donné.

2 saisons, et pas un faux pas

Dès les premier épisode donc, The Boys plante le décor. La série est graphique, drôle, les super héros détestables, l’anti héros cliché mais charismatique à souhait et le wing man à qui on peut s’identifier parfaitement, qui n’a rien à faire là mais on sait qu’on va l’aimer. Les personnages importants sont nombreux, et à quelques exceptions près, tous vraiment intéressants et importants à l’histoire. Je dis à quelques exceptions car certains personnages sont … inutiles ou on se demande à quoi sert le développement de leur histoire. Et la seule explication que je vois est que les scénaristes ont une vision à très long terme pour la série, savent ce qu’ils veulent en faire, et tout prendra son sens plus tard.

En deux saisons de 8 épisodes chacune, je n’ai pas vu un épisode loupé, tâtonner, ou donner une impression de longueur. Tout se met parfaitement en place, le développement des personnages est vraiment plaisant. Le parti pris de montrer les super héros comme rien de plus que des instruments marketing, détestables et complètements barrés, est rafraîchissant, bien pensé et m’a fait me demander plus d’une fois comment je réagirais si ce genre de scénario arrivait.

Car en plus des super héros, c’est aussi une chasse contre une entreprise privée hyper puissante et quasi intouchable engagée par « The Boys » qui sont donc une poignée de gens « normaux » qui ont vu le vrai visage de ces mascottes et sont bien décidés à les faire tomber.

Regardez The Boys

The Boys est donc la première création originale d’Amazon que je vois, où les moyens sont là, le rythme est là, l’intrigue est là. A la fin de la saison 2, je me suis dit qu’on tenait vraiment une série du calibre Netflix et me fait revoir ma perception du catalogue Amazone Prime Video. Cet article n’a pas pour but de faire une critique poussée de la série, mais plus de partager mon agréable surprise de voir une série d’aussi bonne facture sur un service finalement peu cher et plus accessible, ce qui est de bonne augure pour tout le monde ! Donc si vous avez un compte Amazon Prime mais jamais vraiment considéré leur catalogue vidéo, regardez The Boys, et vous aurez peut-être de quoi occuper de nombreuses prochaines soirées télé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.